Lkwgv

Gbdh crop

Je ne pensais pas en débutant ce TPE qu'une émotion aussi banale que celle de la peur pouvait se révéler aussi compliquée à analyser. Les premiers temps de notre TPE, ont été assez difficles à gérer car trouver des informations rentrant dans le cadre du scientifique, et non du psychologique, était très rare. Mais lorsque qu'enfin nous sommes parvenus à dénicher des sources d'informations variées (que ce soit sur le net ou dans les livres), tout s'est rapidement mis en place et faire notre TPE a été beaucoup plus enrichissant. J'ai appris énormément sur le fonctionnement du cerveau, ses mécanismes et ses mystères qui m'étaient jusque là totalement inconnus. 

Cette idée de TPE nous est venue totalement spontanément. Nous avions, au départ, peur de n'avoir rien à dire dessus, mais nous nous sommes rendues compte au fur et à mesure de nos séances de travail que le sujet était vaste et parfois même à la limite du scientifique.  

Les connaissances acquises au cours de ce travail ont été variées: du fonctionnement de base du cerveau au système endocrinien, de la gestion du protocole d'une expérience à la gestion d'un site, nous avons repoussé les limites de nos connaissances... et de nos appréhensions...

Ce TPE m'a permis de découvrir ce qu'était réellement travailler "seule" sans l'aide constante de nos professeurs. Bien qu'ils aient été à nos côtés pour nous aiguiller, il  nous aura fallu gérer une autonomie nouvelle, mais riches en expériences et en questionnement. Construire un projet sur un sujet que NOUS avions choisi a été une expérience très enrichissante, et si cela était a refaire je ne changerais rien... Si ce n'est l'aborder avec un peu moins de "peur"...

Cloé JACQUES-SÉBASTIEN, Lycée militaire d'Aix-En-Provence, PS1.

 

Lsmkghj

Cfde v

 

 

 

 

J'étais persuadée qu'en abordant ce sujet qu'est la peur, tout irait très vite. Je n'etais pas au bout de mes surprises. Quand il a fallu trouver le sujet je ne pensais vraiment pas que ça allait être aussi compliqué, cela nous a tout de même pris au moins deux bonnes séances. Une fois le sujet trouvé nous avons du mettre en place notre problématique pour pouvoir faire les recherches apropriées et dresser le plan. Mais les sources d'informations étaient nombreuses et nous avons parfois eu du mal à les trier.

J'avais vraiment peur de ne pas trouver suffisamment d'informations mais j'ai vite relativisée quand j'ai réalisé que certaines des information que nous avions trouvées été même à la limite du scientifique.

Ce qui m'a particulièrement interressée dans ce TPE c'est que j'ai appris un grand nombre de choses, que se soit sur le fonctionnement du cerveau ou encore les deux routes qu'empreintent "la peur".
Je ne pensais pas qu'une émotion comme celle- ci pouvats être aussi compliquée à expliquer.

Quand la question du support s'est posée, avec Cloé nous voulions quelque chose d'original, au début nous avions pensée en faire un livre mais l'idée du site internet nous est rapidement apparu comme une évidence. 
Malgré l'originalié du support il a fallu faire face à de nombreuses complications. 
Je pensais que créer ce site serait facile, or la mise en page a été quelque peu diffficile et la question des droits d'auteurs a également été un obstacle que nous avons contournées autant que faire se peut.

Je suis satisfaite du travail que nous avons fourni, de plus comme nous nous entendons bien avec ma camarade, la répartition des recherches et du travail à fournir s'est faite naturellement. 

Je retiendrais donc de ce TPE une expérience enrrichissante qui m'a apprit a travailler en groupe, à créer un projet sur lequel nous n'avions aucune information à la base et à partir de cela monter tout un plan de A à Z . Cela m'a permis d'acquerir une nouvelle manière de raisonner seule. Cela m'a énormément plu de travailler sur ce TPE !

Marie AGUIRRE, Lycée militaire d'Aix-En-Provence, PS1